Syndicat d'Apiculture du Rhône et de la Région Lyonnaise

Chambre d'Agriculture - 18 rue des Monts d'Or - 69 890 La Tour de Salvagny



Des pulvérisations aériennes d’insecticides en Rhône-Alpes

Des pulvérisations aériennes d’insecticides sur les parcelles de maïs de la région Rhône-Alpes. Faute d’informations et de temps beaucoup de ruchers ne pourront pas être déplacés. Merci pour nos abeilles ...

" La chrysomèle des racines du mais est un petit coléoptère originaire d’Amérique centrale. Les adultes se nourrissent en particulier de pollens tandis que les larves ont un régime à base de racines ..."

Voici la reproduction du texte que quelques apiculteurs ont reçu :

PREFECTURE DE LA REGION RHONE-ALPES

Direction Régionale de l’Agriculture
et de la Forêt Rhône-Alpes


La présence d’une chrysomèle des racines du maïs (Diabrotica virgifera virgifera Le Conte) a été détectée dans le département du Rhône. Le foyer affecte également les départements de l’Isère et de l’Ain.
Sans danger pour l’homme, cet insecte peut générer des dégâts importants sur la culture du maïs ; les pertes économiques consécutives pour les filières agricoles sont telles que l’Union Euro-péenne a interdit son introduction et sa dissémination. C’est pourquoi une surveillance du territoire est organisée en France depuis plusieurs années afin de déceler toute introduction du parasite. Elle a permis de repérer cet insecte pour la première fois en Rhône-Alpes le 22 août 2007.

Cette constatation se traduit par la prise des mesures nécessaires pour éradiquer ce foyer : traitements collectifs obligatoires réalisés par pulvérisations aériennes d’insecticides sur les parcelles de maïs des communes concernées par le foyer.
Les services de la Direction Régionale et des Directions Départementales de l’Agriculture et de la Forêt (DRAF et DDAF) sont chargés de la mise en œuvre de ces mesures, avec l’appui de la Fédération régionale de lutte contre les organismes nuisibles (FREDON) en charge du pilotage des traitements.

Les spécialités commerciales utilisées seront à base de deltaméthrine, employées à la dose de 20 g/hectare. Dose qui ne permet pas aux spécialités de bénéficier de la mention « abeilles », gage de leur non toxicité.

En conséquence, il est demandé que les ruches situées sur le territoire des communes concernées par les traitements collectifs soient, si nécessaire, déplacées pendant toute la durée des traitements, afin de se situer à une distance minimale de
50 mètres des parcelles de maïs du périmètre traité.

Les pulvérisations aériennes (par hélicoptère à faible altitude et par un vent de force inférieure à 3 sur l’échelle de Beaufort) débuteront à compter du lundi 3 septembre 2007, et pour une durée minimale d’une semaine, en fonction des conditions météorologiques.
Lors de ces traitements, toutes les précautions seront prises afin d’éviter toute dérive en dehors des parcelles traitées. Des distances minimales d’éloignement de 50 mètres vis à vis des habitations et des cours d’eau seront également respectées.

Communes concernées par les traitements aériens :

ƒ Dans le RHÔNE : COLOMBIER-SAUGNIEU, GENAS, PUSIGNAN, JONAGE, MEYZIEU, SAINT-BONNET-DE-MURE, SAINT-LAURENT-DE-MURE, JONS, DECINES-CHARPIEU, CHASSIEU, SAINT-PRIEST, SAINT-PIERRE-DE-CHANDIEU.

ƒ Dans l’ISERE : JANNEYRIAS et VILLETTE-D’ANTHON, ANTHON, CHAVANOZ, PONT-DE-CHERUY, CHARVIEU-CHAVAGNEUX, TIGNIEU-JAMEYZIEU, CHAMAGNIEU, SATOLAS-ET-BONCE, GRENAY, SAINT-QUENTIN-FALLAVIER, HEYRIEUX.

ƒ Dans l’AIN : THIL, NIEVROZ, BALAN.

Carte des parcelles de maïs traitées :
Cette carte peut être consultée auprès de la FREDON (04 37 43 40 70) ou des mairies concernées.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter le site Internet de la Préfecture de Région à partir du 3 septembre 2007 (www.rhone-alpes.pref.gouv.fr / flash Chrysomèle du maïs).

29 mai 2014

Réalisé par Cuperteam